La préservation de la biodiversité

Image d’illustration

Zéro-phyto

Interdit dans la plupart des espaces publics depuis 2017, l’usage de produits phytosanitaires n’est plus autorisé dans les cimetières et sur les terrains de sport depuis le 1er juillet 2022 dernier. À Eaubonne, la municipalité avait souhaité prendre de l’avance sur ce calendrier et a cessé d’y recourir dès le mois de janvier. Pour répondre à cette nouvelle règle plus respectueuse de l’environnement, mais aussi plus contraignante au quotidien dans l’élimination des mauvaises herbes, la Ville a adapté ses méthodes de travail et développé des alternatives. Aux traditionnels désherbages manuel ou mécanique s’ajoute désormais le désherbage thermique qui utilise de l’eau (de pluie) chaude.

La gestion différenciée des espaces verts

Une pelouse tondue chaque semaine est agréable à l’œil mais ne permet pas de créer les conditions propices au développement de la biodiversité. Grâce à la gestion différenciée, les milieux favorables à la biodiversité sont plus nombreux et plus diversifiés. L’une des pratiques les plus intéressantes est la fauche tardive. Dans les secteurs où celle-ci est appliquée, comme le long du ru, la flore s’enrichit d’année en année et permet d’accueillir un plus grand nombre d’insectes. Les prédateurs de ces insectes, comme certaines espèces d’oiseaux, voient leurs ressources alimentaires augmenter et viennent coloniser l’espace. De plus, un écosystème plus riche devient plus stable. Les grands déséquilibres tels que les attaques massives d’insectes ravageurs ou le développement de maladies sont limités.

Le paillage

Le paillage en pied de plantation a de nombreux avantages. Les paillis naturels utilisés par la Ville d’Eaubonne participent à favoriser la biodiversité. La faune située à la surface du sol participe à la décomposition de la matière organique et à la fertilisation des sols.
Le meilleur paillis étant celui composé à partir d’éclats de sapins, la Ville récupère chaque année les sapins déposés dans les points de collecte après les fêtes de fin d’année pour les broyer et les utiliser ensuite au pied des plantes tout au long de l’année.

Hôtel à insectes

« Les insectes sont nos amis » chantaient les Inconnus… Pour que chacun puisse en prendre conscience, la Ville d’Eaubonne a installé sur son territoire des hôtels à insectes. Ces espaces sont également conçus pour attirer et héberger les insectes utiles au jardin. Que ce soit pour favoriser l’hivernage des coccinelles, des chrysopes, des papillons ou pour attirer les pollinisateurs qui viennent y nidifier, les hôtels peuvent adopter de nombreuses formes.

Rucher municipal

Grâce à son partenariat avec l’Union Nationale de l’Apiculture, la Ville d’Eaubonne a installé sur son territoire six ruches dans le potager du parc de la Chesnaie. En matière de biodiversité, les abeilles tiennent le premier rôle. Il est donc essentiel de favoriser les conditions de leur développement et de veiller à leur bon état de santé tout au long de l’année.
Au-delà de ce bénéfice évident pour la biodiversité, le rucher municipal est aussi un outil pédagogique intéressant qui permet de sensibiliser les plus jeunes aux enjeux environnementaux.

Le permis de végétaliser

Le permis de végétaliser permet à tous les habitants d’Eaubonne de jardiner une petite partie de l’espace public et de contribuer ainsi au développement de la biodiversité dans notre commune. Le choix des espèces plantées et les méthodes de jardinage sont essentiels sur ce point. Les services de la Ville sauront si nécessaires vous apporter des judicieux conseils.

Demande d’un permis de végétaliser

Les opérations « Adopter une plante »

Lorsque la Ville renouvelle le fleurissement de certains massifs, les agents du service Espaces verts mettent de côté les bulbes et les plantes annuelles ou bisannuelles pouvant être replantés.
Dans les jours qui suivent ces plantes sont offertes aux habitants afin qu’elles puissent être replantées et que leur durée de vie soit ainsi prolongée.

Lutte contre les frelons asiatiques

Fléau des temps modernes, le frelon asiatique se développe depuis quelques années dans notre département à une vitesse exponentielle et constitue une réelle menace pour les abeilles. La menace qu’exercent ces prédateurs est double : ils éliminent un grand nombre d’abeilles et leur présence à l’entrée de la ruche effraie les butineuses qui ont tendance à limiter leurs sorties et donc à réduire leurs réserves pour l’hiver. La production de miel est alors drastiquement perturbée.
Pour aider les Eaubonnaises et les Eaubonnais à lutter contre la présence des frelons asiatiques, la Ville a mis en place une aide.

Mise à disposition de terrains

Pour favoriser la biodiversité sur notre territoire, la Ville d’Eaubonne met des terrains municipaux à la disposition d’associations qui les entretiennent et les cultivent :
• 135m2 d’espaces verts de potager pédagogique ouvert à tous à l’angle de la rue de l’architecte Ledoux et du boulevard du Petit Château, confié à l’association du Petit Château

• 180m2 d’espaces verts situés rue Romain Rolland à l’angle de la rue du Bois Jacques, gérés sur le thème de la biodiversité par l’association Café vert.

Revenir en haut de page