Vous êtes ici : Accueil  >  Services en ligne  >  Actualités  >  Le bassin des Moulinets

Services en ligne

Le bassin des Moulinets

Pendant près de 4 mois, le bassin des Moulinets a été fermé au public en raison d’une concentration en cyanobactéries supérieure au seuil recommandé par l’Agence Régionale de Santé.

C'est l’une des conséquences de sfortes chaleurs du printemps et de l’été derniers, associées à une faible pluviométrie. Depuis le mois d’août, le bassin des Moulinets est en proie au développement important de cyanobactéries. Si ces micro-organismes, appelés communément « algues bleues »,sont naturellement présents dans les milieux d’eau douce, ils peuvent, en cas de prolifération, constituer un risque pour l’environnement et la santé humaine. En effet, parmi les 2 000 espèces connues, certaines peuvent être toxiques en cas de contact avec l’eau. La présence de cyanobactéries en forte concentration peut également entraîner une baisse significative d’oxygène dans l’eau et ainsi impacter très durement le milieu aquatique. C’est ce qui s’est passé cet été au lac d’Enghien où près de 13 tonnes de poissons sont morts asphyxiés. Mais la température de l’eau n’est pas le seul élément en cause. Le phénomène d’algue bleue est aggravé par la qualité médiocre de l’eau du ru de Montlignon. Enfin, la forte artificialisation des berges et l’absence de végétaux contribuent également au développement des micro-organismes

Avec l’automne, la qualité de l’eau s’est nettement améliorée. Les derniers relevés du SIARE (Syndicat Intégré Assainissement et Rivière de la Région d’Enghien-les-Bains) ont montré une concentration de cyanobactéries très inférieure au seuil de 20 000 cellules/ml fixé par le Conseil Supérieur d’Hygiène Publique de France. Comme le souligne le SIARE, « Il s’agit d’une fourchette drastique, le bassin es Moulinets n’étant pas baignable. Mais en l’absence de fourchette plus adaptée aux usages de nos plans d’eau, on applique le principe de précaution ». Ces bons résultats ont permis de rouvrir le bassin à la promenade le 7 décembre dernier.

Face à un phénomène amené à se reproduire de plus en plus souvent en raison du réchauffement climatique, plusieurs solutions sont aujourd’hui à l’étude. Un important travail de mise en conformité des branchements d’assainissement doit notamment être entrepris par la Communauté d’agglomération Val Parisis, gestionnaire du bassin des Moulinets. De son côté, le SIARE va initier un programme de restauration de cours d’eau et de zones humides sur l’ensemble du bassin versant du ru d’Enghien au titre de la Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations (GEMAPI). Ces travaux vont nécessiter une importante phase de concertation préalable avec les collectivités et les propriétaires de terrains traversés par le ru.

Actualités

Actualités précédentes
Actualités suivantes
Haut de page