Vous êtes ici : Accueil  >  Les dossiers  >  Les grands projets  >  Maison de santé pluriprofessionnelle Hippocrate

Les dossiers

Maison de santé pluriprofessionnelle Hippocrate

Le lundi 4 janvier 2021, la maison pluriprofessionnelle de santé "Eaubonne Hippocrate" a ouvert ses portes au 8, avenue de l'Europe. Une offre de soins est proposée à Eaubonne avec l’installation d’une maison de santé réunissant six professionnels du secteur médical et paramédical.

Informations pratiques

Téléphone : 01 34 16 31 96
La Maison de Santé est ouverte du lundi au vendredi de 8h à 20h et le samedi de 8h à 12h 
Prise de rendez-vous sur Doctolib

Meilleure prise en charge des patients

Outre le regroupement de professionnels du secteur médical et paramédical sur un même site, l’intérêt d’une maison de santé pluriprofessionnelle (MSP) est de s’appuyer sur un exercice coordonné et partagé de la médecine. «Ici, on n’est pas seul dans son cabinet. Il y a un vrai travail de collaboration. On partage, on échange des avis, on discute des cas qui posent questions. C’est extrêmement épanouissant sur le plan professionnel surtout pour des jeunes médecins. C’est l’avenir !», insiste le docteur Claude Valentin, le médecin généraliste et pédiatre qui a piloté le projet. Un travail collectif qui participe à la fois à l’amélioration des conditions d’exercice des médecins et à une meilleure prise en charge des patients. Créées par la loi de santé de 2007 pour renforcer l’accès aux soins dans les territoires, les maisons de santé pluriprofessionnelles sont encadrées par les Agences Régionales de Santé qui fixent leurs conditions d’exercice. Elles peuvent également octroyer aux jeunes médecins qui choisissent de s’y installer des aides financières pour s’équiper sur le plan informatique ou de la signalétique. Une demande en ce sens est en cours de préparation.

Gain en compétences

La MSP contribue aussi à la formation universitaire des futurs médecins en accueillant régulièrement des étudiants en médecine en stage. « C’est important de leur permettre de se familiariser avec le terrain, et de passer de la théorie à la pratique et à l’expertise. À la clé, il y a aussi un vrai gain en compétences », explique le Docteur Valentin, qui s’est lancé dans ce projet avec la volonté de donner un nouveau sens à l’exercice de la médecine de ville en développant notamment les actions de prévention en santé publique.

*Une réhabilitation des bâtiments financée par la Région Île-de-France et le Conseil départemental du Val d’Oise.

L'équipe

4médecins généralistes : Sarah Allou, Charlotte Rambault et Claude Valentin, Aymard Ibrahim
2 infirmières : Nadia Benoit et Ann-Gaelle Cimino 
1 sage-femme : Sophie Djellal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De gauche à droite : Nadia Benoit, Ann-Gaelle Cimino, Charlotte Rambault, Claude Valentin, Aymard Ibrahim, Sarah Allou, et Sophie Djellal.

Haut de page