Vous êtes ici : Accueil  >  Les dossiers  >  COVID-19  >  Communiqués du Maire  >  COMMUNIQUE DU MAIRE COVID 19 - DIMANCHE 29 MARS 2020.

Les dossiers

COMMUNIQUE DU MAIRE COVID 19 - DIMANCHE 29 MARS 2020.

Chères Eaubonnaises, chers Eaubonnais,

C’est toujours avec beaucoup de courage et de patience que nous vivons ce confinement. Un confinement avec lequel il faut composer et auquel il faut s’astreindre. Nous n’avons pas le choix : il faut faire avec. Alors nous réorganisons nos journées, tiraillés que nous sommes entre deux impératifs qu’il n’est pas toujours aisé de concilier : celui de redéfinir au sein de nos foyers de nouveaux rythmes de vie mais aussi de veiller à se préserver quelques espaces de liberté. Une liberté qui nous manque tant mais dont on sait que le seul moyen de la retrouver est de s’en priver un moment. Une liberté qui nous est si chère et dont nous prenons aujourd’hui conscience de l’extrême fragilité. Une liberté à laquelle nous tenons tant et dont nous attendons avec impatience le retour. Un retour sur lequel nous aurons plaisir à communiquer de vive voix. En attendant, la communication se fait autrement, par écrit par exemple à l’image de ces communiqués.

COLLECTE DES DÉCHETS

Dans la suite de notre communiqué d’hier, voici quelques précisions sur le traitement des déchets (source : syndicat Emeraude) et qui concerne directement notre Ville :

L’usine d’incinération fonctionne normalement. La plate-forme de réception des encombrants et de stockage du verre, n’est depuis cette semaine ouverte que le matin et ne fonctionne plus le week-end. Le centre de tri, qui tournait à pleine capacité jusqu’ici, va devoir réduire ses apports de 30 % dès la semaine prochaine, mais ce sera transparent pour l’habitant.

Afin de faciliter la gestion de cette collecte et par respect pour les agents qui l’effectuent, je vous demande vivement de veiller à :

  • Éviter tout stationnement gênant la collecte car il sera impossible de faire repasser la benne
  • Respecter les règles de présentation des déchets, notamment les encombrants et les déchets végétaux
  • Respecter aussi les volumes à collecter.

Je vous rappelle aussi que,jusqu’à nouvel ordre, les différentes collectes sont assurées. Mais, je le répète, par respect pour les agents du syndicat Emeraude et en accord avec lui, j’assume le fait qu’en cette période particulière, si ces consignes de bon sens n’étaient pas respectées, la Ville ne demandera pas un nouveau passage ou ne le fera pas. Cela n’est tout simplement pas possible. 

ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE ET TPE (Très Petites Entreprises)

Afin de prévenir et limiter la cessation d’activité des TPE, je vous informe (source : ordonnance du 25 mars 2020) que sont interdits la suspension, l’interruption et la réduction de la fourniture d’électricité, de gaz et d’eau pour ces entreprises. Il est demandé à ce que ces paiements soient échelonnés dans le temps et ce, sans pénalité. De même est interdite l’application de pénalités financières, dommages et intérêts, exécution de clauses résolutoires etc.

Pour plus d’informations et en cas de besoin, le service Économie locale de la Ville est à votre disposition : merci de le contacter par mail à urbanisme@eaubonne.fr

ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE ET DÉMARCHES ADMINISTRATIVES

Les délais applicables à certaines demandes présentées aux autorités administratives sont suspendus. Lorsque ces démarches n’ont pas pu se réaliser pendant la durée de l’état d’urgence sanitaire augmentée d’un mois, elles pourront l’être à l’issue de cette période dans le délai normalement prévu et au plus tard dans les deux mois suivant la fin de cette période.

Cela concerne notamment les demandes formulées en matière de droit des sols (déclaration de travaux, permis de construire, permis d’aménager…) ainsi que les délais applicables aux déclarations présentées, par exemple une déclaration d’intention d’aliéner.

Pour plus d’informations et en cas de besoin, le service Urbanisme de la Ville est à votre disposition : merci de le contacter par mail à urbanisme@eaubonne.fr.

ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE ET FINANCES PUBLIQUES

Afin de simplifier le fonctionnement des collectivités locales, voici quelques-unes des mesures adoptées par les Pouvoirs publics en matière budgétaire et applicables aux collectivités qui, comme la nôtre, n’ont pas voté leur budget (source : ordonnance du 25 mars dernier). C’est ainsi que sont notamment reportés :

  • Au 3 juillet 2020, le vote des taux et des tarifs des impôts locaux. Sont notamment concernées la taxe foncière sur les propriétés bâties et la taxe foncière sur les propriétés non bâties. En l’absence de délibération, les taux applicables en 2019 seront reconduits.
  • Au 31 juillet 2020, l’adoption des budgets primitifs 2020 et l’adoption du compte administratif 2019.
  • Au 1er septembre 2020, l’institution de la redevance d’enlèvement des ordures ménagères.
  • Au 1er octobre 2020, l ’adoption des tarifs de la taxe locale sur la consommation finale d’électricité (TLCFE) et l’institution sur la taxe locale sur la publicité foncière.

ÉTAT D’URGENCE SANITAIRE ET ORGANISATION DU SERVICE DE LA PETITE ENFANCE

Dans le cadre de la mise en place de l’état d’urgence sanitaire, une nouvelle organisation a été mise en place afin de concilier sécurité des agents et continuité du service public. Sous l’impulsion du Directeur général de services et de la directrice du service de la Petite enfance, l’organisation suivante a été mise en place, en plein accord avec l’adjointe au Maire à la Petite enfance.

La Maison de la Petite Enfance (MPE) est ouverte tous les jours de 8h30 à 16h00. Il y a un accueil téléphonique et physique pour le paiement des factures notamment, renseigner les familles… Tous les jours, il y a au moins 2 personnes, en plus de la directrice, présentes à la MPE. Un planning est défini chaque semaine.

Aujourd’hui, la crèche familiale accueille une fratrie qui, depuis cette semaine, vient tous les matins profiter des espaces et surtout du jardin. Un autre enfant est accueilli 2 fois par semaine, selon les besoins.

Il est possible d’accueillir davantage : nos disponibilités ont été transmises à la Sous-préfecture. Tout est prêt pour cela et le service est parfaitement opérationnel si cela s’avère nécessaire. À ce jour, nous n’avons pas été saisis pour accueillir plus d’enfants ni d’enfants durant le week-end. Pour accueillir ces futures familles toutefois si les Pouvoirs publics décidaient par exemple d’étendre l’accueil à d’autres professionnels engagés sur le front de la lutte contre le coronavirus, tout est prêt.

Nous avons mis en place leur accueil dans un premier temps dans un espace spécifique - le cabinet médical - avec toutes les protections nécessaires (distance, gel hydroalcoolique, lavage de mains avec du savon désinfectant…). Lorsque l’inscription administrative est effectuée, les enfants qui seront accueillis en crèche collective, iront avec leur parent dans l’entrée de la crèche où nous mettons en place divers jeux spécifiques, permettant une adaptation en urgence des petits.

Le parent qui accompagne l’enfant sera accueilli par l’Éducateur de Jeunes Enfants (EJE) de la crèche afin d’accélérer au maximum l’adaptation à travers le jeu. Les parents ne pourront pas rentrer dans les sections par mesure de précaution dans le cadre du respect des mesures barrière afin de limiter la propagation du virus. Si le temps le permet, l’accueil pourra avoir lieu aussi dans le jardin, pour limiter aussi la propagation du virus.

L’enfant accueilli sera dès que possible dirigé vers la section et le parent pourra, encore une fois, lui faire des signes de l’extérieur et garder un contact visuel durant un certain temps dans le but d’accélérer encore une fois l’adaptation.

À ce jour, pour l’alimentation des enfants, nous pouvons parfaitement servir les petits pots que nous avons en stock. Si le nombre d’enfants augmente, nous pourrons rappeler la cuisinière qui pourra se rendre disponible sans problème et relancer nos commandes que nous avons stoppées depuis l’arrêt des crèches.

Chaque soir, après le départ du dernier enfant, les locaux sont désinfectés par un des agents de la crèche collective.

À ce jour, nous sommes en capacité de mobiliser environ 13 agents volontaires, sans compter les directrices, les EJE et la directrice du service de la Petite Enfance. Pour les éventuels accueils des week-ends, là aussi la mobilisation est prévue sous la coordination et en présence de la directrice. Il faut aussi savoir qu’un groupe de messagerie téléphonique (WhatsApp) spécifique a été créé pour maintenir le lien entre tous les agents et répondre à toute éventualité.

Par ailleurs, le Relais Assistantes Maternelles (RAM) reste ouvert à distance avec un accueil téléphonique de 8h30 à 12h00 à la Maison de la Petite Enfance (MPE) et tous les après-midis jusqu’à 18h00 en télétravail. Les accueils jeux sont stoppés jusqu’à nouvel ordre.

La Halte-Garderie est fermée, mais 3 agents sont mobilisables. Tous les parents de la commission dont les enfants entrent en septembre 2020 en crèche municipale (Crèche Collective, Crèche Familiale et Halte-Garderie) ont été prévenus.

Pour toutes les structures partenaires, il va falloir appeler les familles. Enfin, les pré-inscriptions en crèches ont été suspendues momentanément : nous travaillons à un fichier téléchargeable en ligne pour relancer les pré-inscriptions.

Enfin, il faut savoir qu’une désinfection de tous les locaux a été faite par les collègues des crèches avant le confinement. Jouets, surfaces, sols, ont été lavés et désinfectés.

ACCUEIL DES ENFANTS DES SOIGNANTS CE WEEK-END

Pour compléter notre communiqué d’hier sur le dispositif spécifique mis en place par la Ville dans le cadre de l’accueil des enfants de soignants, il faut aussi souligner qu’aucun enfant n’a été accueilli ce week-end à l’école Flammarion ou à la crèche.

Merci aux équipes (assistantes maternelles, animateurs, agents d’équipements et agents qui ont accepté de pouvoir être mobilisés en cas de besoin) de leur engagement.

 

Agissons ensemble en respectant les consignes strictes qui nous sont imposées. Faisons-le car c’est notre devoir. C’est plus qu’un devoir : c’est surtout notre manière de montrer notre solidarité auprès de celles et ceux qui sont au premier plan, mobilisés pour nous, pour nous aider, pour nous soigner, pour nous sauver. Celles et ceux qui se mobilisent pour que l’on puisse vivre. Aussi, restons confinés, restons chez nous.

Grégoire DUBLINEAU

Votre Maire

 

Haut de page