Vous êtes ici : Accueil  >  L'action municipale  >  Eaubonne durable  >  Consommation responsable  >  Du BIO dans la restauration scolaire

L'action municipale

Du BIO dans la restauration scolaire

Du lundi au vendredi, les élèves inscrits à la restauration scolaire bénéficient de repas équilibrés. Les menus sont composés par la diététicienne de la société de restauration et validés par notre contrôleur qualité.Un bilan trimestriel est ensuite établi en comité extra-municipal composé de parents d’élèves, de directeurs d’écoles et de personnels encadrant.

Dans le cadre de sa charte du Développement durable, la Ville a également souhaité s’attaquer à la réduction des pertes alimentaires dans ses cantines. Ainsi, des repas à quatre composantes qui maintiennent l’équilibre alimentaire et couvrent les besoins nutritionnels journaliers sont proposés aux enfants au lieu des 5 plus traditionnelles.

Les menus prennent en compte quatre objectifs nutritionnels augmenter la consommation de vitamines (crudités et fruits), augmenter la consommation de fibres (légumes cuits), réduire la consommation de graisse et de sucre et enfin, veiller aux apports nécessaires en fer et en calcium.

Chaque jour, plus de 2 000 repas sont préparés en cuisine centrale puis transportés dans les différentes écoles dans le respect de la chaîne du froid. Une attention particulière est apportée à la diversification et au goût. Dans le cadre du nouveau marché avec Elior mis en place depuis le 1er septembre 2016, un repas à consonance régionale est proposé chaque mois. Actuellement, ce sont 20 % de produits issus de l’agriculture biologique, des viandes labellisées et des poissons issus de la pêche contrôlée qui sont servis. Ces décisions, en lien avec le Plan National Nutrition Santé ( pnns ) et au regard des normes posées par le gemrcn (Groupement d’Étude des Marchés en Restauration Collective et de Nutrition), rentrent entre autres dans le cadre du programme de lutte contre l’obésité et de lutte contre le gaspillage alimentaire (23 400 kilos par an).

Afin de garantir justice et équité, les tarifs sont soumis au quotient familial dont la Ville prend 80 % à sa charge.

Haut de page