Vous êtes ici : Accueil  >  Découvrez la ville  >  Patrimoine environnemental et espaces verts  >  Aménagements  >  Requalification de sites

Découvrez la ville

Requalification de sites

Depuis ces dernières années, le service Parcs et Jardins travaille sur la requalification de plusieurs sites. Leurs aménagements actuels, leurs situations et leurs usages sont pris en compte. La connaissance des contraintes de gestion permet d’avoir une conception réaliste et de prendre en compte les préoccupations environnementales. Cette requalification des espaces a permis la réduction du temps de travail de certains agents et donc celle des coûts (humains, matériels et fluides), tout en permettant d’intervenir sur l’ensemble de la ville sans faire de sectorisation. Sur certains sites, il peut être observé un réel changement.

Exemples d’aménagements

Le rond-point du grand 8

Source de mécontentement par un aménagement trop arbustif et donc pas assez sécuritaire un arrachage des vieux arbustes sans intérêt esthétique, une plantation de carrés de vivaces à floraison successive et une extension du gazon planté de 1600 bulbes à naturaliser comme des Narcisses et des Scillia ont été effectués.

La place du 11 novembre,côté avenue de l’Europe

Toute la zone autour de la fontaine en marbre en remontant par l’avenue de l’Europe a subi une requalification. Les massifs étaient plantés d’arbustes vieillissants dont leur hauteur créait une barrière visuelle et un ressenti de confinement. Les bacs présents sur l’avenue de l’Europe étaient peu attrayants à cause d’une plantation inadaptée.L’arrachage de ces arbustes a permis leur remplacement par de nouvelles espèces et le tout souligné par du gazon. L’ensemble de cet aménagement a permis d’ouvrir visuellement l’espace et d’éclaircir un site assombri par les platanes.

Le potager de la Chesnaie

Pour ouvrir l’espace, le pourtour du parc a subi des travaux comme l’arrachage d’une haie envahissante et la réfection du trottoir. A l’intérieur, des modifications vont être faites les carrés potagers vont se transformer en des carrés de découvertes et ludiques avec des jardinières potagères (graines bio et variétés anciennes) et des structures mélangeant les matériaux. Le reste du parc est aménagé de façon à attirer la faune et la flore dans un parc ouvert au public. Une prairie fleurie, des arbres et arbustes fruitiers, une zone d’ortie sont des milieux implantés et maintenus pour être des zones de refuges pour les animaux, accompagnés par la mise en place de maisons à insectes, dans le but de maintenir et augmenter la biodiversité.

Haut de page