Vous êtes ici : Accueil  >  Découvrez la ville  >  Patrimoine architectural  >  Une ville riche de son passé

Découvrez la ville

Une ville riche de son passé

Ville canton située au cœur de la Vallée de Montmorency, Eaubonne est une ville soucieuse de la préservation de son patrimoine architectural et environnemental.

Le Château de la Chesnaie (propriété privée), reconnu comme l’un des plus beaux monuments de style Louis XV de la région nord de Paris, fut bâti vers 1766 pour les frères Tricher, bourgeois de Paris.

L’Hôtel de Mézières, a été bâti par l’architecte Ledoux pour Florent Lenormand de Mézières. Les façades et la toiture sont classées à l’Inventaire des Monuments Historiques.

Les pavillons de Garde, situés rue du Docteur Peyrot, sont dus à l’architecte Ledoux et classés à l’Inventaire des Monuments Historiques.

Le Clos de l’Olive, situé sur un terrain qui, au XVIII ème siècle appartenait à Lenormand de Mézières, abrite aujourd’hui le Conservatoire à Rayonnement Communal (école de musique).

Le Petit Château, situé boulevard du même nom, fut édifié par Ledoux. Bâti dans le style antique, il subit de graves détériorations au cours du XIX ème siècle. Transformé en école, il fut ensuite partiellement détruit pour faire place à l’actuelle Sécurité Sociale.

La Maison de Saint Lambert, a été bâtie par Ledoux pour le poète Saint Lambert. Située rue de Soisy, elle fut détruite vers 1850. A son emplacement se trouve actuellement le pavillon qui fut l’ancienne propriété du Préfet Philipson.

Le Château des Cèdres ou château Lombard, situé avenue de Paris, actuel Centre Social de la ville d’Eaubonne, fut bâti au début du XIX ème siècle, en pleine période romantique.

L’église Sainte Marie, dont l’origine semble être le XII ème siècle. L’élément le plus intéressant est le clocher octogonal, en pierre, placé au croisillon de la nef.

La Tour, située avenue Mme d’Houdetot (propriété privée), fut construite au XIX ème siècle, au moment de la vogue d’imitation de l’art du Moyen Âge.

Les Écuries du Bois Jacques, situées à l’angle de la rue de Soisy et de la rue du Bois Jacques, offrent un bel exemple d’imitation de l’art normand. Leur caractère historique n’est cependant nullement démontré.

Le Pigeonnier du Parc de la Mairie, contemporain des Ecuries du Bois Jacques (fin XVIII ème ou début XIX ème), à défaut de caractère historique, a l’avantage d’être un très bel édifice de caractère purement ornemental.

Le marché couvert, place du 11 Novembre, construit sur le modèle Baltard, a été inauguré le 18 novembre 1928. Comme de nombreux bâtiments de ce type à la même époque, le marché d’Eaubonne est construit en briques et comporte un écusson aux armes de la commune, réalisé en mosaïque.

Patrimoine architectural

Haut de page